Rapport annuel de la Cours des comptes sur les piscines : contribution au débat

La Cour des comptes a publié le 7 février dernier son rapport annuel 2018, qui met en lumière des exemples de mauvaise gestion de l’argent public. Un point marquant identifié cette année par les magistrats financiers : les piscines publiques. Notre association avait été auditionné pour la rédaction de ce rapport en mai 2017, (voir page 499 du rapport). Suite à ce rapport, de nombreux articles ont été publiés dans les médias. Jérôme membre du bureau de l’association a souhaité faire une contribution au débat

Sur la construction
Il est important d’associer les usagers lors de la conception de nouvelles piscines.
Sur l’exploitation, pour augmenter les recettes
– assurer le respect des horaires par les personnels, pour optimiser les temps de natation, sans surcoût pour la collectivité,
– réduire le délai entre la sortie des bassins et la fermeture des bâtiments,
– supprimer l’intervalle entre les créneaux ouverts au grand public et les créneaux réservés aux scolaires et aux clubs,
– favoriser, comme à la piscine Georges Hermant, la mitoyenneté entre les clubs et les particuliers, avec un dispositif flottant de séparation.
La multiplication des automates, peut avoir des incovénients, dans la mesure où l’ouverture d’une piscine ne peut se faire qu’en la présence d’un effectif minimal de personnels de service et de surveillance, ces dispositifs devraient permettre d’éviter la neutralisation du paiement d’un droit d’entrer, et donc de mieux sécuriser les recettes.
Sur l’exploitation, pour réduire les dépenses
– multiplier et remplir les distributeurs de savon, afin de réduire la pollution de l’eau des piscines,
– respecter le rythme de maintenance des équipements et programmer l’étalement des remplacements des équipements, pour éviter des fermetures d’établissements simultanés et des investissements lourds,
– le respect des équipements par les usagers va souvent de pair avec le fait que les équipements sont opérationnels.

Retrouvez toutes nos propositions faites par l’association ici.