Piscine bobo aux Amiraux

Article louangeur mais incomplet sur la remise en eau des Amiraux, piscine du 8ème arrdt : http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/sortir-region-parisienne/paris-l-eclat-retrouve-de-la-piscine-des-amiraux-21-08-2019-8136777.php

La rénovation (3 ans, quand même) est certes une réussite architecturale : d’excellents artisans, une remise à l’état initial (1927) par les Monuments historiques. C’est beau. Notons aussi l’horaire sympathique le lundi soir à 22h30 pour le public.

Mais dans l’eau, un désastre pour le nageur ! L’article passe sous silence 2 énormes inconvénients pratiques qui ont été créés : 1/ avec un éclairage 35 cm sous la surface, le crawleur a maintenant des projecteurs dans l’oeil ; éblouissant au point qu’on se cogne aux nageurs venant d’en face ! 2/ très bizarre, mais vrai, l’eau est pulsée de façon latérale : autrement dit, vers le milieu du bassin vous êtes soudain poussé vigoureusement sur la ligne voisine. C’est dangereux. Pourquoi pas un circuit en bout de ligne, comme le bon sens le commande ?

Une piscine bobo, pas une piscine pour les nageurs. La mairie a mal surveillé l’équilibre d’intérêt général de l’opération.