Nos actions du 3e Trimestre

  • 19 octobre 2013 : les Nageurs Citoyens lancent une action de terrain festive et revendicative, l’ « opération sardines », pour dénoncer le manque de lignes d’eau disponibles à Paris pour les nageurs du grand public.
  • 10 octobre 2013 : rencontre, pendant une heure, avec le staff de campagne d’Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris, pour lui exposer nos propositions concrètes et nos arguments en faveur d’une extension des horaires d’ouverture des piscines à Paris.
  • 2 octobre 2013 : rencontre, pendant une heure, avec le directeur de campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la mairie de Paris, pour lui exposer nos propositions concrètes et nos arguments en faveur d’une extension des horaires d’ouverture des piscines à Paris.
  • 25 septembre 2013 : rencontre pendant deux heures, dans son bureau, avec le maire adjoint de Paris, M. Jean Vuillermoz, pour lui exposer nos propositions concrètes et nos arguments en faveur d’une extension des horaires d’ouverture des piscines à Paris. A cette occasion, les Nageurs Citoyens demandent officiellement le droit de publier leur projet d’affiche et leur logo dans les panneaux de l’affichage associatif dans chaque piscine. M. Vuillermoz demande un délai de réflexion.
  • 24 septembre 2013 : les Nageurs Citoyens déposent un recours à la direction de la jeunesse et des sports contre l’attribution à un club privé, sans concertation, de 3 lignes de nage tous les samedi matin dans la plus grande des piscines de la capitale.
  • Juillet 2013 : échange de courriels avec la maire adjointe en charge des sports dans le 9ème arrondissement, Catherine Dreyfus-Signolles (qui répondait à notre courrier du 12 avril), pour lui exposer nos propositions et nos arguments.
  • 18 juin 2013 : rencontre pendant une heure avec le maire adjoint du 8ème arrondissement en charge des sports, Marc Pacheco (qui répondait à notre courrier du 21 avril), pour lui exposer nos propositions et nos arguments.

Opération Sardines

Vous avez peut être, comme nous, la sensation d’être un peu serrés dans certaines lignes d’eau depuis quelques semaines.
Nous vous convions à un événement festif, aquatique et revendicatif : l’operation Sardines. Il s’agira de montrer, très pacifiquement, ce que c’est qu’une piscine un peu chargée.
Réservez s’il vous plaît une heure de votre temps, samedi 19 octobre à 10h30, et retrouvez nous dans un lieu central et chloré de la capitale.
Nous apportons le café, vous venez avec votre équipement de natation…
Nous esperons vous voir nombreux, tres nombreux…
Parlez-en autour de vous, à vos amis, vos grand-parents, vos voisins, vos collègues, vos élus: plus on est de fous, plus on rit.
Nous vous donnerons plus d’information sur ce rendez-vous dans les prochains jours.

Opération Sardines

Actions du 2e trimestre 2013

– 6 juin et 28 mai : RDV avec les mairies des 17è et 2è arrondissements

–  3 juin 2013 : deuxième RDV avec la Direction de la Jeunesse et des Sports ; les Nageurs Citoyens défendent à nouveau des horaires plus larges pour les piscines parisiennes

– 20 mai 2013 : finalisation de la première synthèse globale des incidents relevés dans les piscines parisiennes, sur tiers du réseau ; on y dénombre pas moins de 40 incidents ou fermetures, depuis la fin de la grève

– 21 avril 2013 : les Nageurs Citoyens écrivent aux 20 mairies d’arrondissements, pour leur demander une distribution plus équitable des créneaux en soirée entre les clubs et le grand public

–  27 mars 2013 : la Ville de Paris demande à parler aux Nageurs Citoyens. Premier RDV à la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS). Les propositions de l’association pour améliorer la situation des piscines sont officiellement remises à l’administration des piscines parisiennes

Nos propositions

Lisez nos propositions et le résultat de notre sondage

En mars 2013, nous vous avons sollicité pour évaluer nos propositions et dégager des priorités. Nous remercions les 150 personnes qui ont pris le temps de répondre à ce questionnaire.

Le résultat de ce sondage est intégré à notre document de propositions.

N’hesitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos commentaires sur ce document que nous continuons à amender sur la base des retours qui nous sont faits.

Nous utiliserons le résultat de cette enquête dans le cadre de nos démarches auprès des élus et des professionnels.

Nos actions du premier trimestre 2013

6 mars 2013 : communiqué de presse de Nageurs Citoyens

2 mars 2013 : l’association écrit informe ses adhérents de l’arrêt de la grève, et confirme sa volonté de continuer pour améliorer la situation. Objectifs : ouverture des piscines en soirée pour le grand public, meilleur entretien technique, amélioration du service dans les établissements, révision du règlement de 1981.

1e mars 2013 : alors que le dossier traînait depuis plus de 9 mois, la Mairie de Paris trouve en une semaine un accord avec les maîtres-nageurs grévistes.

24 février 2013 : le Journal du Dimanche contacte Nageurs Citoyens, qui est citée pour la première fois dans la presse : http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Actualite/Piscines-parisiennes-fin-des-vagues-593344.

3 articles suivent les jours suivants, dans :
Le Figaro
20 minutes
et liberation.fr

22 février : lancement d’une pétition en ligne pour réclamer l’ouverture des piscines aux horaires prévus, l’élargissement des horaires et un meilleur service.

18 février 2013 : ouverture du site internet. 75 personnes adhèrent en ligne à l’association  en dix jours (18 -27 février).

9 février 2013 : deuxième réunion des Nageurs Citoyens, valant assemblée générale constitutive de l’association. Les statuts sont approuvés. Un bureau de 7 personnes se met en place pour gérer l’association. Premières démarches et prise de contact avec le site partenaire nageurs.com.

1e février 2013 : plus de 30 personnes ont écrit à l’adresse indiquée sur l’affiche. Les messages de soutien commencent à arriver. Un premier site internet se met en place.

19 janvier 2013 : première réunion des Nageurs Citoyens, un samedi matin, dans un café ; sentiment partagé de déception face aux fermetures à répétition, mais aussi volonté d’agir pour faire changer les choses. Constat de dispersion des nageurs. Il est décidé de créer une association.

6 janvier 2013 : 2 nageurs citoyens se parlent devant une piscine fermée. Ils décident de ne pas en rester là et de rassembler : ils ouvrent une adresse mail et posent une première affiche.